Samantha Bailly

C’est pas ma faute en poche

Publié le : 1 avril 2022

C’est avec une grande joie que je vous annonce la sortie de C’est pas ma faute en poche chez Pocket jeunesse ! Notre roman co-écrit à 4 mains avec Anne-Fleur Multon était sorti en grand format en mars 2020… quelques jours avant le premier confinement. Autant dire que toute la tournée que nous devions assurer a été chamboulée… c’est un grand regret de ne pas avoir pu vous rencontrer comme prévu sur les routes.  Mais pour se rafraîchir la mémoire, un joyeux souvenir : le vlog de la soirée de lancement 

Ce roman gardera toujours une place très particulière dans mon cœur. Son processus de création à deux a été passionnant, et m’a permis d’explorer un sujet qui m’occupait l’esprit depuis des années : la santé mentale chez les adolescents à l’époque des grandes mutations du numérique. 

C’était une expérience aussi passionnante qu’enrichissante, assez inédite pour Anne-Fleur comme pour moi. Ecrire un roman à quatre mains, ce n’est pas rien : ça n’a rien à voir avec d’autres collaborations créatives, comme la bande dessinée ou les vidéos. Nous avions les mêmes outils, les mêmes compétences, pour donner vie à une création, mais chacune nos voix, nos habitudes, nos obsessions. Je crois que les vlogs reflètent très bien cette période d’écriture, d’ailleurs, j’aime bien les revoir de temps en temps, cela permet de faire un bonds dans le temps et de revoir chaque étape de l’écriture ! Cela a été un processus très doux, qui s’est glissé dans nos vies respectives comme autant de bouffées d’oxygène. Ce roman est autant une création que la consolidation, jour après jour, d’une amitié solide entre nous.

Et puis il y a nos personnages… Prudence, évidemment, la fan de Lolita, qui se lance à corps perdu dans une enquête palpitante pour retrouver son idole disparue. Et Lolita. Un personnage complexe, qui révèle de nombreuses aspérités au fil des pages. Je vais éviter de trop en dire pour ne pas dévoiler des pans entier de l’intrigue, mais Lolita est un mystère en soi ! Ce qui est certain, c’est que de l’autre côté d’Instagram, ce sont des dizaines de milliers de jeunes filles qui rêvent de lui ressembler. Ses attitudes, son audace, sa beauté… tout laisse à croire qu’à 16 ans, elle a touché le jackpot depuis sa chambre d’adolescente dans le sud de la France.  C’est pas ma faute questionne la surexposition médiatique via les réseaux sociaux. Aujourd’hui, les digital native ont le matériel, les techniques et les codes pour devenir célèbres par eux-mêmes, sans contrôle d’un adulte et sans ligne éditoriale. La puissance colossale des réseaux sociaux, les millions de vues ou les centaines de milliers d’abonnés, donnent à ces adolescents une grande influence tout autant qu’une exposition considérable, pour lesquelles ils n’ont aucune préparation. Notre Lolita est l’incarnation de la star qui s’est elle-même créée, la Britney Spears de 2020, qui en a la naïveté, la fragilité, mais aussi la force et l’audience.

 

J’espère que vous prendrez autant de plaisir à lire ce livre que nous en avons eu à l’écrire !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.